Juste auto
Publié le 20 Janvier 2016 à 08h00 - 2698 vues

Pourquoi les voitures de sport sont si chères ?

N’importe où, nous savons toujours distinguer les voitures de sport. Avec leur profil allongé, châssis à ras de terre, bruissement puissant du moteur et vitesse ahurissante, elles se font remarquer partout sur leur passage. Beaucoup envient ces surprenants bolides, mais qui sont souvent mis en vente à des prix trop élevés, puisqu’il s’agit des voitures les plus chères du monde. En effet, il faut dépenser des sommes exorbitantes pour pouvoir se mettre au volant d’un de ces véhicules qui d’ailleurs ne se trouvent pas à chaque coin de rue. Nous allons découvrir pour quelles raisons ces Ferrari, Bugatti, Lamborghini, etc. ne sont pas à la portée de la classe moyenne en voiture neuve comme d’occasion.

La rançon de la performance

Les voitures de sport sont conçues pour délivrer des performances sportives hors pairs. A cet effet, leur conception demande des ressources de pointe, de main d’œuvre et d’intrants divers. Les ingénieurs ne se ménagent pas pour que le véhicule soit puissant au maximum. Pour cela, les pièces sont soumises à un usage intensif. La longévité est également importante et les recherches sont couteuses. Le moteur affiche une consommation de carburant et des émissions de gaz nocifs à la hauteur de ses prouesses. Le maintien de ces éléments à un niveau raisonnable requiert le développement de technologies. La conduite doit procurer un plaisir hors du commun ! Et les sensations doivent être parfaites. Le bruit du moteur s’apparente souvent à une mélodie. Enfin, ce n’est qu’après de multiples essais qu’on peut obtenir un tel résultat.

Productions limitées

Les couts de production sont découverts par les volumes des ventes dans toute industrie. Le producteur automobile couvre son investissement initial et ses frais divers, puis réalise des profits davantage significatifs grâce à cette économie d’échelle à mesure que les exemplaires du véhicule se vendent. Cependant, il est clair que les voitures de sport sont produites à un nombre largement inférieur à la berline familiale. Vous l’avez devinez, cette production limitée entraine encore beaucoup plus de frais que pour une voiture commune. C’est pourquoi, les constructeurs évaluent sur un prix unitaire élevé au lieu de miser sur le nombre d’unités vendues pour rentabiliser ces bolides.

Pièces exclusives

Les pièces ne sont communément pas adaptées aux autres véhicules de la même marque. Ce qui rend l’économie d’échelle plus difficile à réaliser sur les voitures de sport. Elles sont conçues en série limitée et dédiées exclusivement pour un modèle spécifique. En générale, il s’agit de nombreuses de pièces assemblées à la main, et une seule personne en assure la production ainsi que tout le suivi. Le concept « One man. One engine » de Mercedes-Benz est un exemple qui exige que le moteur d’une voiture de luxe soit assemblé du début à la fin par la même personne. Et chez Ferrari, la peinture de chaque véhicule est assurée par la même personne, pour que la pression ou l’inclinaison de la bombe soit égale tout au long du processus.

Matériaux plus chers

Dans sa construction, la qualité des éléments de production d’une voiture de sport fait l’objet d’une sélection attentive. En effet, un moteur haut de gamme utilise des matériaux plus rares et plus cher : on pourra retrouver un bloc-moteur en aluminium au lieu du fer, des bielles en titane non en acier, etc. Les moteurs de voitures de sport ont un volume significativement plus élevé qu’un moteur classique et comptent davantage de cylindres. Concernant la carrosserie, la fibre de carbone est plébiscitée aux alliages métalliques, et les jantes sont sculptées en chrome ou en aluminium. Pour mieux vendre, les constructeurs font en sorte que la signature haut de gamme soit palpable à travers les finitions irréprochables. Le cuir cousu à la main, le tableau de bord boisé ou encore les touches métalliques diverses, contribuent au luxe de ces véhicules. Les équipements technologiques sont d’autant plus favorables par l’isolation sonore à bord des voitures de sport.

En se référant à ces critères, si vous espérez pouvoir s’offrir un de ces petits bijoux en comptant sur de votre budget habituel, vous devez encore vous contenter du fantasme. Positivement, une voiture de sport est rarement la seule que possède son propriétaire. Il s’agit en effet d’accessoire esthétique et de plaisir qui regagne un garage rempli de voitures classiques...

Les publications similaires de "Nouveautés"

  1. 7 Juin 2018Comment choisir un poid lourd Renault Premium ?523 vues
  2. 7 Juin 2018Quel est le meilleur crossover du marché699 vues